L'ostéopathie est une thérapie peu invasive, elle peut donc être appliquée à de nombreuses pathologies du moment que ces dernières sont causées par une restriction de mobilité d'une ou de plusieurs structures du corps sur lesquelles l'ostéopathe pourra agir.

Quelques uns de ces champs d'action sont :

L'appareil locomoteur

Sur des douleurs lombaires (lumbago), dorsales, cervicales (torticolis), coccygiennes d'épaules, de genoux, de mâchoires... Mais aussi sur les entorses, crampes et tendinites

Système neurologique

Sciatalgies et sciatiques, cruralgies, névralgies cervico-brachiales, névralgies d'Arnold, névralgies inter-costales.

Système cardio-vasculaire

Troubles circulatoires des membres inférieurs (jambes lourdes), syndrôme de Raynaud, oppressions thoraciques.

Système génito-urinaire

Cystites et brûlures mictionnelles, incontinence et énurésie, stérilité fonctionnelle, suivi pendant et après la grossesse.

Systèmes ORL et crânien

Rhinites, larmoiements, céphalées et migraines, vertiges, bourdonnements (acouphènes).

Système nerveux végétatif

Anxiété, stress et problèmes de sommeil pourront être traités par des manipulations crânio-sacrées.

L'ostépathie connaît ses limites et ne prétend pas tout soigner. Les maladies dégénératives (cancers, scléroses en plaques), les maladies génétiques ou infectieuses nécessitent une prise en charge complète en médecine allopathique (traditionnelle). Cependant, l'ostépathie aura une action sur les conséquences de ces pathologies et en particulier sur la douleur par la libération des tensions des structures environnantes.