La névralgie d’Arnold

Ce qui est important dans un premier temps pour traiter cette pathologie c’est d’établir son diagnostic. En effet cette pathologie a longtemps été confondue avec des migraines et les traitements antimigraineux ne sont pas efficaces sur les névralgies…

La symptomatologie classique de cette névralgie est une douleur d’un seul côté, qui suit un trajet partant de la base du crâne (partie occipitale), remontant en arrière de l’oreille et se terminant en arrière de l’œil ou vers la pommette. Pourquoi ce trajet si précis ? Il correspond en fait à la zone du cuir chevelu innervée par le nerf d’Arnold.

Cette douleur est lancinante à type de trajet électrique ou sous forme de brûlures qui débutent en haut des cervicales. Le patient décrit souvent une vive douleur électrique depuis l’arrière du crâne jusqu’à l’oreille.

La douleur est permanente ou intermittente et évolue par crises de quelques minutes.

Cette étape diagnostique sera à confirmer avec votre médecin traitant qui pourra demander des examens complémentaires.

Mais au fait c’est quoi le nerf d’Arnold ?

Pour la petite histoire, ce nerf tire son nom de celui du médecin allemand qui l’a décrit Friedrich Arnold. Le nerf d’Arnold ou nerf grand occipital est le nerf formé à partir de la deuxième racine cervicale (C2). De fait, il sort de la colonne cervicale entre la première et la deuxième cervicale. Il a un trajet ascendant puisqu’il remonte vers l’oreille. C’est un nerf mixte c’est-à-dire qu’il est à la fois moteur (étant donné qu’il permet certains mouvements du cou et de la tête en innervant les muscles de la nuque). Mais il s’agit également d’un nerf sensitif : il nous permet, entre autres, d’avoir des sensations au niveau du cuir chevelu.

La névralgie d’Arnold (ou parfois appelé arnoldite ou arnoldalgie) peut également survenir à la suite d’un traumatisme physique ou émotionnel. 

D’où ça vient ?

Certains médecins illustrent la névralgie cervico-brachiale (NCB) comme une « sciatique » du bras, ainsi, si je devais faire une comparaison je dirais que la névralgie d’Arnold est la « sciatique » de la tête.

De fait, comme toutes névralgies (sciatique, NCB), la cause de cette douleur demeure la compression de la racine de ce nerf. Cette compression peut être due à de l’arthrose, à une hernie discale ou une affection nerveuse (neuropathie).  

Le plus souvent, la cause de la névralgie d’Arnold est posturale, par exemple, les tensions accumulées au fur et à mesure de la journée devant votre écran d’ordinateur ou téléphone portable en position voutée occasionnent une irritation des petits muscles cervicaux. Le stress est le plus souvent qu’un facteur aggravant. 

Mais la cause peut également être traumatique, en lien avec un accident de la route par exemple. J’ai récemment reçu un patient qui avait développé une névralgie d’Arnold à la suite d’une chirurgie dentaire.

Comment s’en débarrasser ?

Je reçois de plus en plus de patients souffrant d’une névralgie d’Arnold au cabinet cela est peut-être en lien avec de mauvaises condition de (télé)travail et une augmentation du stress et c’est ce qui me motive à parler de la névralgie d’Arnold dans cet article car il y a souvent de très bons résultats avec une à deux séances d’ostéopathie. Donc, certes je prêche pour ma paroisse mais l’ostéopathie est une vraie solution à cette pathologie.

Si vous avez des clichés (radios, scan ou IRM) de la zone cervicale pensez à les emmener lors de la consultation.

En cas de doute sur vos symptômes, passez toujours par la case « médecin généraliste » !

Prenez soin de vous !

Categories:

2 Responses

  1. Bonjour et merci pour ce super blog dont j’apprécie beaucoup les articles (abordables par tout lecteur), leurs pertinences, vos informations et vos conseils précis.
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *